Les facteurs de risque du diabète et des maladies urinaires

Les facteurs de risques sont des caractéristiques qui, lorsqu’elles sont présentes, vont augmenter la probabilité pour un chat de développer certains troubles.

Tout comme chez les humains, une surveillance accrue est recommandée chez les chats qui présentent certains facteurs de risques. Ici, nous allons particulièrement nous intéresser aux facteurs de risques pour les maladies urinaires et le diabète félin.

Ces pathologies sont évolutives (la gravité peut progresser avec le temps) : il est important de les détecter tôt afin de permettre un traitement optimal. Or, les chats sont connus pour masquer leurs signes cliniques. C’est pourquoi il est important d’avoir des outils pour nous aider à détecter ces maladies de façon précoce, surtout chez les chats ayant des facteurs de risques spécifiques.

Saviez-vous que 2 chats sur 3 sont à risque de développer des maladies urinaires et/ou du diabète?

 

Les maladies urinaires

Comptant pami les premières causes de consultation en médecine vétérinaire, les pathologies urinaires sont malheureusement aussi fréquentes que redoutées : elles représentent, si l’on englobe maladies rénales & maladies urinaires, la première cause de décès chez les chats1 (pour en savoir plus sur les maladies urinaires, lisez notre article sur le sujet).

Plusieurs facteurs de risques peuvent augmenter la probabilité que votre chat développe une maladie urinaire. Dans la littérature scientifique, on retrouve :

  • Le stress / l’anxiété
  • Le surpoids
  • Un mode de vie sédentaire/d’intérieur
  • Un environnement multi-chats
  • Les chats mâles
  • Les chats mangeant de la nourriture sèche, non-spécialisée pour les voies urinaires et qui ne boivent pas beaucoup
  • Un historique de maladies urinaires par le passé

Dans le cas où votre chat présente l’une de ces caractéristiques, il est recommandé de faire fréquemment des dépistages urinaires, notamment pour rechercher la présence de sang. Mais réaliser des prélèvements d’urine chez le chat n’est pas toujours aisé.

Nous recommandons d’utiliser quotidiennement la litière OdourLock® maxCare™, qui détecte de façon simple, fiable et non invasive la présence de sang dans l’urine dès les premières traces (même lorsque le sang est invisible à l’œil nu). Une détection dans les premiers jours peut grandement faciliter le traitement, diminuer les coûts et peut souvent éviter d’importantes complications des maladies urinaires.

Parlez-en avec votre vétérinaire : Blücare® est recommandé par les médecins vétérinaires spécialistes en médecine féline !

 

Le diabète félin

Pathologie hormonale de plus en plus fréquente chez le chat, le diabète félin est une maladie évolutive. Contrairement aux humains, si le diabète est détecté tôt et est bien suivi, 70% des chats peuvent être entièrement guéris2 !

Pour en savoir plus sur le diabète félin, lisez notre article sur le sujet publié en collaboration avec notre vétérinaire associée, Dre Élodie Khenifar.

Plusieurs facteurs de risques peuvent augmenter la probabilité que votre chat développe un diabète (notez que vous en retrouverez qui sont communs avec les maladies urinaires) :

  • L’âge (plus de 6 ou 7 ans)
  • Le surpoids
  • Un mode de vie sédentaire/d’intérieur
  • Le sexe mâle
  • La race (ex : certaines lignées de Sacré de Birmanie, Tonkinois, Norvégien)
  • Des traitements aux glucocorticoïdes (= des anti-inflammatoires comme la prednisone ou la cortisone) ou aux progestagènes (=des hormones contraceptives)
  • Des antécédents de diabète ou d’une maladie inflammatoire chronique

Si votre chat présente une ou plusieurs de ces caractéristiques, il est recommandé de faire régulièrement des dépistages urinaires pour le glucose.

Nous recommandons d’utiliser fréquemment la litière OdourLock® maxCare™, qui détecte la présence de glucose dans l’urine (un des premiers signes du diabète félin). Une détection dans les premières semaines peut grandement faciliter le traitement, diminuer les coûts et peut souvent permettre une rémission diabétique totale.

Parlez-en avec votre vétérinaire : Blücare® est recommandé par les médecins vétérinaires spécialistes en médecine féline !

En conclusion, qu’il s’agisse de médecine vétérinaire ou que l’on parle finalement d’un autre domaine, « mieux vaut prévenir que guérir » reste le mot d’ordre pour agir de façon responsable. Favoriser la prévention plutôt que de devoir traiter une complication dans l’urgence est généralement avantageux, tant pour le bien-être animal, pour votre tranquillité d’esprit que d’un point de vue financier.

 

Pourquoi le dépistage est-il clé en médecine féline ?

Maladies fréquentes : Les maladies urinaires sont l’une des 1ères causes de consultation, et le diabète est l’une des principales maladies hormonales félines.

Évolution silencieuse : Souvent, ces pathologies ont un début d’évolution qui passe inaperçu : les signes cliniques peuvent être visibles tardivement.

De très bons résultats si traitées tôt : Un traitement précoce peut permettre de grandement réduire les complications et les coûts !

 

1Piyarungsri, Tangtrongsup et al. 2020

2Roomp and Rand 2009, Roomp and Rand 2012, Hafner, Dietiker-Moretti et al. 2014, Scherk, Buffington et al. 2020

Cet article a été écrit en collaboration avec Élodie Khenifar, Docteure Vétérinaire, M.Sc. (pathologie clinique), Directrice Médicale des Laboratoires Blücare. Élodie est diplômée de l’École Nationale Vétérinaire de Toulouse, a fait sa spécialité à l’Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort et sa Maîtrise en Sciences Vétérinaires à la Faculté de Médecine Vétérinaire de Saint-Hyacinthe, Université de Montréal.

Articles similaires

Les Maladies urinaires chez le chat

Chez le chat, les maladies urinaires sont des pathologies fréquentes, évolutives et récurrentes ; or elles ne sont pas toujours faciles à détecter dès leur apparition : les chats peuvent

Le Diabète félin

Le diabète félin est une maladie de plus en plus fréquente chez le chat, et pour cause : avec l’augmentation de l’obésité chez nos animaux de compagnie, accompagnée d’une sédentarisation

Analyser les granules Blücare<sup>®</sup>

Comment analyser les granules Blücare®? Les granules Blücare® inclus dans la litière OdourLock maxCare® aident à dépister les traces de sang et/ou de glucose dans l’urine de votre chat. La présence de